Ready Made

«Les villes ont été bâties pour mesurer le temps, pour soustraire le temps à la
nature.» 
Point Oméga – Don Delillo

Dans ce ready made, comme Robert Smithson vient reconsidérer les mines et les «abandons» humains, l’objet est prélevé pour être mis en lumière dans un espace d’exposition, souligner une opposition entre deux éléments et deux temporalités.

D’un côté l’artefact, la matière brute de construction, intemporelle, fixe, ayant une utilité programmée répond aux normes conventionnelles de l’œuvre. Cet objet, comme une œuvre, est mis en péril par le végétal, évolutif, vivant et aléatoire.

Cet hybride artefact/vivant qui vient constituer ce ready made va chambouler les notions de conservation de l’œuvre de par son évolutivité et sa fragilité.

Category
Projets