Autoportrait

Si cette œuvre était un autoportrait au moment de sa création, elle a, depuis, suivi son propre chemin. Comme l’évolution d’un visage, le vivant de cette pièce évolue, mettant en péril la forme première.

Inspiré de «Patata» – 1977 de Giuseppe Penone, une fragilité dans le moule est créée, qui permet une tension, un entre deux de matière.

En prenant une réplique de mon visage comme forme de base, une continuité ce fait, clin d’œil au mouvement Mono-Ha, entre le végétal, l’œuvre et moi.

Category
Projets